Quels sont les pièges à éviter lors de l’examen du Code de la route ?

Quels sont les pièges les plus courants à l’examen du Code de la route ? L’examen théorique du permis de conduire qui compte 40 questions comporte parfois des pièges. Pour les déjouer, soyez particulièrement attentif.

Le piège de l’élément perturbateur

Lors de l’examen du Code de la route, la présence d’un élément perturbateur qui se trouve au second plan ou à l’arrière du véhicule est probablement un des pièges les plus fréquents. Pour répondre à une question du Code de la route sans se tromper, il est essentiel d’analyser la photo et de prêter attention à chaque détail. Aucun élément n’est présent sans raison.

Conseil aux (futurs) automobilistes : soyez vigilant et prenez le temps d’observer la situation sous tous les angles.

Le piège du « je peux » / « je dois »

Pour réussir l’examen théorique, vous devez également ne pas confondre « autorisation » et « obligation », deux notions fondamentales du Code de la route. La fameuse différence du « je dois / je peux ». Ainsi, dans une situation donnée, avec plusieurs options possibles, pensez à repérer le verbe pour bien comprendre le sens de la question. Celui-ci joue un rôle conséquent sur la réponse à donner.

En effet, dans une question, si on demande ce que vous pouvez faire, il s’agit de donner toutes les options autorisées par le Code de la route. Si en revanche, on demande ce que vous devez faire, vous devez indiquer uniquement les options obligatoires imposées par le Code de la route.

Exemple : par temps de neige, vous pouvez allumer vos feux de brouillard, mais rien ne vous y oblige. En effet, ces feux étant optionnels il n’est pas obligatoire de les allumer dans cette situation.

Conseil aux (futurs) automobilistes : chaque mot ayant un sens précis, ne faites pas l’erreur de survoler une question trop rapidement.
Obtenez rapidement votre Code de la route avec le PASS Rousseau en ligne !

Le piège de la question en 2 temps

La difficulté des questions peut énormément varier. Le jour de l’examen, certaines feront simplement appel au sens commun tandis que d’autres nécessiteront une réflexion plus poussée.
Pour réussir son Code de la route du premier coup, évitez de tomber dans le piège des questions double ou en deux parties. Si elles ne présentent généralement pas de grandes difficultés, il faut néanmoins veiller à intégrer correctement l’ensemble de la question et à bien comprendre la nécessité de répondre correctement aux deux sous-questions.

Conseil aux (futurs) automobilistes : toujours traiter les deux questions séparément afin de trouver les bonnes réponses. Pour obtenir le point, il faut répondre correctement aux deux parties.

Comment déjouer les pièges du Code de la route ?

Les questions posées à l’examen du Code de la route peuvent parfois laisser perplexe. Pour apprendre le Code de la route efficacement et rapidement, il n’y a pourtant pas de secret. Un apprentissage structuré permet de se former efficacement et de déjouer sans difficulté les pièges le jour venu.

Déjouez les pièges de Code de la route : testez-vous avec le PASS Rousseau en ligne !